Les étoiles VFTS352, Cacahuète, MY Camelopardalis et la « Sans nom » sont toutes quatre, des étoiles binaires à contact. Mais comment ces étoiles doubles se sont-elles créées? Par assemblage ou par division de la matière?

-L’étoile VFTS352 se situe à 160 000 années-lumière dans la nébuleuse de la Tarentule.

-L’étoile Sans nom se situe à 230 000 années-lumière dans le petit nuage de Magellan.

-L’étoile Cacahuète (« Peanut-shaped Star ») se situe à 13 millions d’années-lumière dans la galaxie Holmberg IX.

-L’étoile MY Camelopardalis, se situe à 13 000 années-lumière dans la constellation de la Girafe.

Ma toute première conférence.

molécule d'eau
Après avoir travaillé pendant plus de 12 ans dans mes temps libres à développer une nouvelle hypothèse concernant le fonctionnement de l’Univers, j’ai été invité par le comité de Mensa Montréal à présenter deux articles que j’ai écrits à ce sujet, lors de l’Assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 22 octobre 2016. Si j’avais d’abord cru, en toute naïveté, pouvoir ébranler les membres aux impressionnants QI quant à leur perception du fonctionnement de l’Univers, contre toute attente la seule personne qui m’a semblée sortir ébranlé de cette conférence a plutôt été moi-même… (lire la suite)

Une nouvelle hypothèse concernant le fonctionnement de l’univers.


La confirmation prochaine de l’existence de l’étoile Sanduleak-69o202 (Sk-69) annoncerait-elle la fin du monde? Si la science parvenait à démontrer que cette étoile, à l’origine de la supernova SN1987A, est toujours en vie, cette avancée sonnerait le glas des théories contemporaines portant sur l’évolution stellaire. Du même coup, cette preuve invaliderait l’idée que les petits blocs de matière puissent s’assembler pour en former de plus gros. Si l’étoile Sk-69 est toujours là, le vieux concept d’assemblage (de la matière) serait forcé de céder sa place à celui d’un univers où la matière se divise à toutes les échelles de grandeur... (lire la suite)